La semaine dernière, un jeune homme de 25 ans est décédé suite à une crise cardiaque lors d’une arrestation. Connu des services de police pour des délits mineurs détention de stupéfiants, le jeune homme, souffrant de malformation cardiaque consommait depuis quelques jours du Kamagra, une version illégale et contrefaite du Viagra.

Kamagra, un vrai-faux Viagra générique

kamagra dangerLe jeune homme souffrait depuis quelques jours de palpitations et s’était rendu à l’hopital pour une consultation avec un cardiologue. Un autre rendez-vous lui avait été conseillé dans la semaine. Mardi soir, lors d’une intervention policière, le jeune homme est pris de vomissements et s’écroule par terre. La police à fait intervenir les services de soins rapidement. Abdel, 25 ans est décédé plus tard à l’hôpital d’un arrêt cardiaque.

Ses amis confessent qu’Abdel prenaient du Kamagra, une version contrefaite du Viagra depuis quelques jours et avait eu une relation sexuelle dans l’après-midi de sa mort. Ils expliquent le phénomène : « Les gars prennent ce produit pour aller voir des prostituées, en ce moment, c’est le délire de plein de jeunes. Ils prennent ce médicament et ensuite, ils vont dans les maisons closes en Allemagne ou dans d’autres pays d’Europe, c’est la nouvelle mode ».

Sexe, drogue et Kamagra

Le jeune homme d’Aulnay-sous-Bois avait une malformation cardiaque, consommait des stupéfiants et prenait un traitement dangereux pour sa condition cardiaque. Des la prise des comprimés contrefaits de Viagra appelés Kamagra, Abdel souffrait de palpitations. Les rapports sexuels étant parfois déconseillés aux patients souffrant de troubles cardiaques, combinés à la prise de ce traitement dangereux et déconseillé pour ces personnes, le jeune homme est décédé d’une rupture de l’aorte.

Le conseil d’un médecin est important dans la prise de médicament, demandez l’avis d’un médecin ou pharmacien avant la prise de traitements, en particulier pour la dysfonction érectile. Il existe des tests médicaux en ligne comme par exemple ce test gratuit sur Vitaemed.com. Conçu par des médecins spécialisés, il oriente les hommes vers le médicament pour l’impuissance convenant à leur état de santé.

Sources